Accueil | À propos | Nous joindre | Chercher
Annuaire     |     Formation    |     Programmation scientifique    |    Publications    |    Bottin    |    Offres d'emploi    |    Liens d'intérêt
x  

Dans
Portail Neurosciences
Sources Neurosciences
   
Recherche avancée

Critères de recherche
Liste des membres selon le centre de recherche :
 
  Nom et/ou prénom :  
  Recherche par mot-clé :  
   
Afficher la liste complète des chercheurs   


MARC-ANDRÉ ROY

Médecin clinicien enseignant agrégé
Faculté de médecine
Département de psychiatrie et de neurosciences


Coordonnées
Centre de recherche : Centre de recherche CERVO
Adresse :

2601, chemin de la Canardière
Québec
Québec
G1J 2G3
Canada

Téléphone : +1 (418) 663-5741
Télécopieur : +1 (418) 663-9540
Courriel : marc-andre.roy@crulrg.ulaval.ca

Spécialités
Psychose, intervention précoce, comorbidité avec les troubles anxieux, génétique, épidémiologie génétique, neuropsychologie, psychopharmacologie.

Intérêts de recherche
Le docteur Roy est un médecin psychiatre chercheur-clinicien, dont les projets portent principalement sur l’épidémiologie génétique et les aspects cognitifs de la schizophrénie et des troubles psychotiques apparentés (TPA). Il est titulaire de 2 subventions des IRSC à titre de chercheur principal. Il est aussi professeur agrégé de psychiatrie à la Faculté de médecine de l’Université Laval. Il dirige l’axe de recherche évaluative et clinique du CRULRG. Une dizaine d’étudiants aux études supérieures de diverses disciplines, incluant la psychologie, la psychiatrie, la pharmacie, l’épidémiologie et la médecine expérimentale participent à ses projets de recherche.

Programme de recherche clinique pour personnes en début d'évolution d'une psychose

Les recherches du docteur Roy se déroulent maintenant principalement à la Clinique Notre-Dame des Victoires, le programme clinique pour personnes en début d'évolution d'une psychose du Centre hospitalier Robert-Giffard. Les services d'évaluation et de suivi interdisciplinaires qui y sont dispensés comprennent : groupes psycho-éducatifs, thérapie cognitivo-comportementale, utilisation des antipsychotiques de seconde génération, intervention familiale, etc. La Clinique Notre-Dame des Victoires est également un lieu d'enseignement et de recherche privilégié, accueillant chaque année de nombreux stagiaires et étudiants en recherche y effectuant leurs expérimentations. Il est détenteur d’une subvention des IRSC pour ses recherches sur la fréquence et les causes de la comorbidité entre les troubles anxieux et les troubles psychotiques, cette étude incluant un volet de suivi prospectif des premières incidences de psychose de la région de Québec ainsi qu’une étude des parents de premier degré de ces sujets. Les autres projets en cours incluent : i) l’utilisation d’une médication adjuvante (le modafinil) pour traiter les déficits cognitifs des personnes souffrant de SZ (collaboration avec Martine Simard); ii) la caractérisation des problèmes cognitifs rencontrés chez des personnes souffrant de psychose et leurs apparentés et sur l’impact fonctionnel de ces problèmes (collaborations avec Sébastien Tremblay, Nancie Rouleau, Philip Jackson) ; iii) évaluation de l’impact de l’utilisation des antipsychotiques de seconde génération dans le traitement des troubles psychotiques (collaborations avec Roch-Hugo Bouchard, Marie-France Demers).

Étude familiale des sous-types de la schizophrénie définis selon l'évolution

Dans le cadre de ce projet de recherche subventionné par les IRSC, le docteur Roy et son équipe ont recruté et évalué 114 proposants souffrant de schizophrénie. Les résultats obtenus à ce jour ont permis, entre autres, d'observer pour la première fois que des anomalies de motricité fine pourraient être parmi les plus puissants prédicteurs de l'autonomie fonctionnelle chez des personnes souffrant de psychose. Cette étude permet de proposer une nouvelle formulation des sous-types homogènes de la schizophrénie. En effet, nous concluons à l’existence de trois sous-types de la SZ, un premier caractérisé par des symptômes sévères et persistants, une mauvaise évolution; un second, caractérisé par des symptômes dépressifs particulièrement sévères combinés à une meilleure évolution en général et un troisième, caractérisé spécifiquement par la présence de symptômes négatifs et persistants. Les données préliminaires de notre étude familiale en cours suggèrent aussi que les antécédents familiaux diffèrent selon le sous-groupe auquel appartiennent les sujets. Une subvention obtenue de NARSAD nous a aussi permis de développer plusieurs projets en neuropsychologie des psychoses.

Techniques
Échelles d’évaluation de la psychopathologie, entrevues semi-structurées, neuropsychologie, tâches cognitives expérimentales, épidémiologie génétique, revue critique de littérature.

Projets
Les principaux groupes de projets sont décrits à la rubrique intérêts de recherche. Les autres projets incluent:

Projets portant sur de grandes familles densément affectées par la schizophrénie et/ou les troubles bipolaires: Down-top generational paradigm to search for valid neurocognitive endophenotypes in multigenerational families: from the offspring to the older generations et Genetic and phenotypic heterogeneity in Eastern Québec multigenerational pedigrees affected by schizophrenia or bipolar disorder. Ces projets sont en collaboration avec les autres chercheurs en psychiatrie génétique (Michel Maziade, Chantal Mérette, Alexandre Bureau, Aurélie Labbe et Yvon Chagnon).

Élaboration d'un outil d'identification des enjeux éthiques du conseil génétique en psychiatrie. Recherche (subvention IRSC) en collaboration avec Guy Jobin, Bernard Keating, Michèle Clément et Michel Maziade.

Genetic linkage and association studies of Tourette syndrome: refinement of previous findings and completion of a genome scan. Recherche (subvention IRSC) en collaboration avec Chantal Mérette, Michel Maziade et Yvon Chagnon.

Study designs and statistical methods for the detection of disease-associated polymorphisms and estimation of gene-gene and gene-environment interactions (subvention IRSC; en collaboration avec Alexandre Bureau, Chantal Mérette, Michel Maziade et Yvon Chagnon).

Enseignement
Supervision d’une dizaine d’étudiants aux études supérieures de la Faculté de médecine, et de la Faculté des sciences sociales.
Supervision de stage clinique de 4 résidents en psychiatrie dans le cadre d’un stage sur les troubles psychotiques.
Série de 6 cours aux résidents en psychiatrie, ouverts aux étudiants d’autres disciplines, sur l’introduction aux méthodes de recherche et sur les troubles psychotiques.

Principales publications
Cellard C, Tremblay S, Lehoux C, Roy MA. Processing spatial-temporal information in recent-onset schizophrenia: the study of short-term memory and its susceptibility to distraction. Brain Cogn. 2007; 64(3):201-7. Full text

Szatmari P, Maziade M, Zwaigenbaum L, Merette C, Roy MA, Joober R, Palmour R. Informative phenotypes for genetic studies of psychiatric disorders. Am J Med Genet B Neuropsychiatr Genet. 2007; 144(5):581-8. Full text

Mérette C, Roy MA, Bureau A, Fournier A, Émond C, Cliche D, Jomphe V, Chanon YC, Maziade M. Replication of linkage with bipolar disorder on chromosome 16p in the Eastern Quebec population. Am J Med Genet B Neuropsychiatr Genet. 2007; Full text

Lefebvre AA, Cellard C, Tremblay S, Roy MA. A comment on -Cognitive deficits in relatives of patients with schizophrenia: a meta-analysis- from a cognitive neuropsychological perspective. Schizophr Res. 2006; 84(1):170-1. Full text

Roy MA, Lehoux C, Emond C, Laplante L, Bouchard RH, Everett J, Merette C, Maziade M. A pilot neuropsychological study of Kraepelinian and non-Kraepelinian schizophrenia. Schizophr Res. 2003; 62(1-2):155-63. Full text

Équipe
Amélie Achim, stagiaire post-doctorale (cosupervision avec Philip Jackson)
Dora-Linsey Canizales, étudiante au doctorat en psychologie (cosupervision avec Philip Jackson)
Marie-Josée Marois, étudiante au doctorat en psychologie (cosupervision avec Martin Provencher)
Karine Létourneau, étudiante au doctorat en psychologie (codirection avec Martine Simard)
Rosalie Ouellet, psychologue, étudiante au doctorat en psychologie, orientation recherche et intervention (codirection avec Catherine Bégin)
Caroline Cellard, étudiante au doctorat en psychologie, orientation recherche et intervention (codirection avec Sébastien Tremblay)
Andréanne Lefèbvre, étudiante au doctorat en psychologie, orientation recherche et intervention
Martin Roy, étudiant au doctorat en psychologie (cosupervision avec Simon Grondin)
Chantal Vallières, coordonnatrice des projets de recherche
Johanne Trépanier, infirmière assistante de recherche
Lise Fournier, infirmière assistante de recherche
Marie-France Demers, pharmacienne, chercheure en psychopharmacologie et coordonnatrice de recherche

Équipe clinique de la Clinique Notre-Dame-des-Victoires, clinique spécialisée en traitement des personnes en début d’évolution d’une psychose.